Les FODMAP: bon encore une nouvelle affaire ?!

 

Depuis les 10-12 dernières années, ma quête de bien-être n’a jamais cessé de croître. Tout cela a commencé avec un simple conseil alimentaire provenant d’un de mes professeurs. Une décennie plus tard, je pense avoir trouvé une superbe solution :les FODMAP’s.

Élaboré par une équipe de chercheurs de l’université Monash, en Australie, cette théorie stipule que certains d’aliments sont susceptibles de créer une fermentation excessive à la sortie de nos intestins et dans notre côlon. Cette-dernière aurait des effets néfastes menant souvent au syndrome du côlon irritable (SCI ou IBS an anglais).

Au départ, les chercheurs étaient persuadés que le gluten du blé n’était pas le coupable des inconforts digestifs de ces consommateurs. Ils ont donc mis en place une vaste étude afin de mieux comprendre ce qui se passait lorsqu’on mangeait du blé. À la lumière de leurs découvertes, ils ont finalement pu dresser une longue liste d’aliments. Ils sont parvenus a observer une similitude entre certains d’entres eux: ils contenaient tous des sucres qui étaient très difficilement absorbé par nos intestins et qui fermentaient beaucoup. En les regroupant, ils ont formé l’acronyme FODMAP (Fermentable Oligo-Di-Mono And Polyols).

Même si vous faites très attention à ce que vous mangez, il est possible que vos intestins réagissent plus à certains types d’aliments que d’autres. Une fois consommés, ils auront la fâcheuse tendance de permettre à votre microbiote de s’en nourrir. Ces derniers réagiront un peu comme un éponge en se gorgeant d’eau et en digérant les sucres et ils produiront ainsi des gaz. Ceux-ci ne pouvant s’échapper par le haut, ils tenteront de se frayer un chemin vers la sortie.

Pendant ce temps, les gaz créés étireront les parois de vos intestins. Ce qui sollicitera votre nerf vague (une des douze paires de nerfs crâniens que nous avons) et celui-ci enverra un signal de douleur abdominale. Par le fait même, des crampes et des nausées seront ressenties.

Lorsque les parois de vos intestins sont étirées, celles-ci deviendront alors plus perméables et permettront à certaines molécules de se retrouver dans votre circulation sanguine afin d’être éliminées par vos reins ou votre foie, au lieu de se retrouver dans vos selles. Une fois rendu à ce stade, on parle d’un syndrome d’intestin fuyant (leaky gut syndrome).

Compte tenu de l’importance du système digestif dans votre corps, il est impératif, selon moi, d’en prendre le plus grand soin. Je vous recommande donc de ne pas attendre de ressentir des inconforts au niveau digestif avant de vous attarder sur votre digestion. Gardez en tête que votre système digestif contient plus de neurones, à lui seul, que le cerveau d’un chien. Il peut donc commander des compensations partout dans votre corps, lorsque celui-ci ne se porte pas très bien. Donc si vous avez des douleurs récurrentes, ou que ce soit dans votre corps, ou des inconforts digestifs, vous devez penser à prendre son de vos intestins .

Pour ma part, n’ayant jamais reçu de diagnostique médical concernant mon système digestif, je peux aujourd’hui affirmer que de limiter ma consommation d’aliments riche en FODMAP’s est la meilleure solution que j’ai pu trouver. Cela m’a permis de mieux comprendre le fonctionnement de ma digestion et ainsi améliorer ma qualité de vie.

Afin de connaître quels aliments sont plus susceptibles d’être problématiques, je vous recommande le site de Passeport Santé sur ce sujet.

N’hésitez pas si vous avez des questions !

 

Advertisements
Cette entrée, publiée dans Articles, est marquée , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s